Science Hack Day Brest 2018

Améliorons Notre ville ! (Art, culture, développement durable, urbanisme, énergie, climat, éducation, handicap, emplois, bien-être)

Plus de 150 hackeurs.euses réuni.e.s au Science Hack Day Brest 2018

Rédigé par Mathieu Cariou 1 commentaire

Science Hack Day 2018

Ce week-end, c’est le grand retour du Science Hack Day à Brest. Pour sa 4e édition, plus de 150 hackeurs.euses, bidouilleurs.euses et curieux de science et de numérique inclusif se réunissent jusqu’à dimanche à la halle des sports de l’UBO. Leur objectif : imaginer ensemble 14 projets créatifs et durables pour imaginer la ville de demain.

« C’est un marathon de 48 heures qui se lance ce soir, explique Antony Auffret, de l’association des petits débrouillards, co-organisatrice du Science Hack Day avec l’UBO Open Factory, la ville de Brest, Brest Métropole et la Brest Business School. Deux jours pendant lesquels vous allez discuter vos projets, décider d’une intention commune, créer en collaboration et non en compétition »

13 mentors, 11 experts, 2 espaces Fablab.

« Ce marathon créatif, nous le portons ensemble depuis quatre ans, détaille Mathieu Cariou de l’UBO Open Factory, co-organisateur de l’événement. Cette année, treize mentors vont guider les équipes dans la construction de leur projet. Onze experts en design, économie & éthique, internet des objets et données ouvertes sont aussi mobiliser pour les aider à avancer. En parallèle, un fablab numérique un espace low tech sont mis en place grâce au soutien du Fablab de l’UBO Open Factory, des Fabriques du Ponant des petits débrouillards, du Centre d'Art Contemporain Passerelle et du Fablab Iroise. »

Le Science Hack Day Brest est organisé dans le cadre de l’initiative mondiale FabCity qui a vocation à faire émerger des projets et des collaborations entre grandes métropoles : «C'est un réseau international que Brest a rejoint en 2017 pour travailler sur la ville de demain, avec pour objectif d'être plus résiliante aux transitions climatiques, numériques et sociales », précise Yves Quéré, de l'Université de Bretagne Occidentale. Ce réseau compte de nombreuses villes dans le monde, dont Paris, Toulouse et Brest en France.

Ronan Pichon, vice-président de Brest Métropole en charge du développement durable, le numérique et l’économie sociale et solidaire, est venu inauguré ces trois jours de hackathon : « C’est un moment important pour notre ville. Beaucoup d’idées naissent ici et se concrétisent, telles que l’HandiLab mis en place au sein de l’UBO Open Factory, mais aussi d’autres initiatives telles qu’un jeu de société pour les personnes déficientes visuelles. »

Pour cette édition, une équipe d’étudiant.e.s membres du programme européen Atlantic Youth Creative Hubs participent également à cet événement, confirmant l’envergure internationale du Science Hack Brest parmi les grands Science Hack Day mondiaux.

Le public brestois pourra venir découvrir les projets et échanger avec chaque équipe lors d'une restitution ouverte à tou.te.s dimanche 25 novembre, à 16h.

Classé dans : Mots clés : aucun
Fil RSS des articles