Science Hack Day Brest 2017

Inventer la ville de demain !

Découvrez les premiers projets !

Rédigé par Mathieu Cariou Aucun commentaire
Découvrez ci-dessous les premiers projets proposés pour le Science Hack Day par les premiers participants !

N'hésitez pas à vous inscrire dès maintenant et à prendre contact avec les différentes personnes.

Il est toujours possibles de proposer des nouveaux projets !
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de questions.

Projet 1 : Cartographie interactive des enjeux de l’alimentation sur le territoire de Brest, réfléchir collectivement sur les données ouvertes et le libre.  
Contact : Cécile (guegan.cec@gmail.com), Jade  
Besoins : données flux alimentaires, développement web.

Projet 2 : Eclairage adaptatif urbain 
Contact : Laurent (laurent.marchal14@sfr.Fr)  
Description : Éclairage adaptatif en ville, avec déclenchement automatique ou semi-automatique, fabrication d’électricité sur les lampadaires (éviter le transport d’électricité sur de longues distances).  
Besoins en données : données sur les éclairages en ville, données de consommation, fréquentation des zones, etc. 
Besoin de compétences : Electricité, Electronique, Modélisation/Fabrication 3D, Programmation (Android)  


Projet 3 : Restaurant participatif et collaboratif " Les p'tits grains de sable"

Contact : Maxime (maxime.akono@hotmail.fr) et Gwenn
Description :Notre idée vise la lutte contre l’exclusion sociale au travers, l'insertion/réinsertion et/ou l'inclusion sociale de personnes sans abri par l'emploi ici ; la mise sur pied d’un restaurant participatif (qui implique une participation active des publics accompagnés dans le fonctionnement quotidien du restaurant) et collaboratif (car son existence même ne sera rendue possible que grâce et par le travail collaboratif du tissu partenarial que nous aurons réussi à agréger autour du projet).
Besoins :
- Liste des associations brestoise qui prennent en charge la question de l'insertion ou de la réinsertion ou de l'inclusion sociale des personnes sans abri.      
- Des informations sur la politique de lutte contre les exclusions sociales et le maintien du droit.
- Des données chiffrées sur la part démographique de la population sans abri et/ou mal- logé et plus généralement des différentes formes de précarités recensées sur le pays Brestois.
- Des données chiffrés sur le gaspillage alimentaire ; les acteurs de l'industrie agroalimentaire ; les initiatives sociales et solidaires autour des jardins collaboratifs partagés.
- Le conseil avisé d’un professionnel de l’intervention sociale et professionnelle ; nous pensons aussi l’avis expert d’un conseillé en économie sociale et solidaire de l’ADESS 29 probant et pertinent dans la construction/constitution de notre idée en projet viable et pérenne.

Projet 4 : Création d’un jeu vidéo de sensibilisation au changement climatique et à la gestion des ressources naturelles
Contact : Chula (06.69.99.77.09), Jonathan (06.15.77.61.52)
Description : L’idée est de programmer un jeu-vidéo afin de sensibiliser les joueurs aux risques climatiques actuels. Nous créerons un jeu de plateforme vue de côté, destiné pour un public de plus de 12 ans. A l’aide d’informations vérifiées et d’une trame scénaristique d’aventure, nous comptons mettre en scène un personnage face à notre futur climatique présumé. Le héros sera donc confronté à différents obstacles et situations climatiques auxquels il devra au mieux réagir.
Toute idée et toute personne seront les bienvenues pour enrichir ce projet de quelque manière que ce soit (programmation, graphisme, imagination, créativité, son).
Besoins : connaissances techniques en programmation, connaissances thématiques liées au climat

Projet 5 : Brest en Ombres et Lumières
Contact : Gérald (atlantike@gmail.com) 
Objectif : Utiliser les sources de lumière publique pour réaliser des jeux d'ombres et de lumières éphémères dans les rues à partir de cartons recyclés. Outre le coté artistique, ce projet a pour but de sensibiliser à la pollution lumineuse et l'utilisation d'énergie dans les villes. Ce détournement temporaire visera aussi bien les luminaires publiques que les panneaux publicitaires lumineux.
Besoins en compétences : Artistes, bricoleurs, touche-à-tout, et toutes autres personnes motivées !

Projet 6 : Graf+
Contact : Gérald (atlantike@gmail.com)  
Objectif : Créer une application permettant aux grapheurs de rajouter une nouvelle dimension à leurs œuvres grâce à la réalité augmentée. Les graphs pourraient ainsi s'afficher sur les écrans des smartphones et tablettes qui les "scanneraient" avec des animations ou éléments supplémentaires. Certaines expériences ont déjà eu lieu sur ce principe (voir par exemple ici: http://www.davidcouturier.fr/et-si-le-street-art-rencontrait-la-realite-augmentee-magique/ ), mais l'objectif serait d'avoir une application libre et ouverte, permettant aux grapheurs qui le souhaitent d'intégrer gratuitement leurs animations/ajouts facilement.
Besoins en compétences : Grapheurs, développeurs, spécialistes de réalité augmentée, et toutes autres personnes motivées !

Projet 7 : Vert is open
Contact : Gérald (atlantike@gmail.com)   
Objectif : Cartographier l'ensemble des espaces verts brestois, du plus petit, au plus grand. Le but est d'une part de participer à la visualisation de la trame verte et bleue de Brest, et d'autre part de permettre aux brestois de s'approprier leurs espaces verts, voire de les développer. La cartographie pourra s'appuyer sur une typologie définie (espace privé ouvert, privé fermé, public aménagé, public non aménagé, pelouse, parterre, bordure,...). Elle permettra de proposer à la ville/la métropole de laisser la gestion de certaines zones aux habitants pour fleurir, végétaliser ou cultiver la ville, avec l'appui des associations travaillant sur le sujet (Vert le jardin, Incroyable Comestibles,...) et avec l'initiative FabCity.
Besoins : Brestois qui connaissent bien la ville, "géohackeurs" habitués d'Open Street Map ou voulant apprendre...
 

Projet 8 : Hacker l'Arbre Empathique
Contact : Gérald (atlantike@gmail.com)  
Objectif : L'arbre empathique est une sculpture métallique située en bas de la rue de Siam, réalisée par l'artiste Enric Ruiz Geli et l'architecte paysagiste Sylvia Burès. L'idée était d'associer métal et végétal puisque plusieurs plantes ont été plantées dans des capsules situées sur les branches et devaient être alimentées en eau par une pompe automatique. Force est de constater que plus rien ne pousse, si ce n'est quelques tiges rabougries. L'idée est de proposer un "hack" de l'arbre, en le réinventant par le végétal, l'artistique et la technologie. Quelles plantes grimpantes pourraient t'on y faire pousser? Comment le rendre moins inerte? Pourrait on lui greffer des mini-éoliennes à axe vertical DIY?
Besoins en compétences : Designers, artistes, bricoleurs, touche-à-tout, jardiniers,...

Projet 9 : Jardinière verticale autonome
Contact : Gérald (atlantike@gmail.com)  
Description : Réaliser une jardinière verticale qui s'adapte à la descente de gouttière, avec un système de récupération de l'eau, de rétention d'eau, de fixation et de plantation.
Besoins en compétences : Bricoleurs, touche-à-tout, designers...

Projet 10 : Pour une société co-animale, valorisation de la collaboration animale en zones urbaines (fermes urbaines, poulaillers, etc.) 
Contact : Alicia (alicia.le.roux7@gmail.com)

Description : La question de l’animal dans notre société est devenu polémique. Ainsi il est devenu urgent de reconsidérer l’animal au sein de notre société, et plus particulièrement là où elle est concentrée : La ville  Etudiante en Design de la Transition à l’EESAB-Brest, j’étudie l’intégration sociale et sensible de l’animal dans notre société.  C’est dans cette idée que le projet de la ville Coanimal est né. Il vise à la sensibilisation du citoyen aux animaux pour la coexistence et collaboration, nécessaire afin de créer une société à la manière d’un écosystème : riche, coopératif et éthique.  La ville est un espace artificiel, construit par l’homme pour l’homme, et l’animal y est vu comme nuisible (hors chien, chats, … sauf errants). Afin de veiller à la Biodiversité urbaine, il faut recréer des logements, refuges, propices à la protection et au bien-vivre des espèces urbaines.  Idée : Création de micro-architectures à l’échelle de l’animal choisi, issu d’une réflexion de design auquel s'ajoute différentes disciplines.   Sans en citer, ce projet s'adresse à tous ceux dont la place future de l’animal intéresse, passionne, effraye.

Besoins en compétences : biologie, zootechnie, urbanisme 

Projet 11 : Développement d’une application d’accompagnement dans le tri sélectif (usages, ré-usages, destination, etc.) 
Contact : Aziliz  
Besoins en compétences : développement informatique 

Projet 12 : Accessibilité aux jeux de sociétés
Contact : Adamou Amadou Souley - Handilab UBO Open Factory - (adamou.amadou.souley@univ-brest.fr)
Description : L’objectif du projet est d’adapter des jeux de société de façon à les rendre accessibles aux déficients visuels 
Besoins en compétences : Modéliste 3D, électroniciens, codeurs, designers, passionnés de jeux de société 

Projet 13 : Ressenti musique - La musique n’est pas faite que pour les oreilles !
Contact : Adamou Amadou Souley - Handilab UBO Open Factory - (adamou.amadou.souley@univ-brest.fr)
Description : Ce projet a pour objectif de retranscrire le son en vibration afin de rendre accessible les salles de concerts aux sourds. Ce projet est proposé par la salle de musiques actuelles « La Carène » en collaboration avec le Handilab de l’UBO Open Factory.
L’année dernière lors de la deuxième édition du Science Hack Day, et lors de l’année écoulée, deux ceintures vibrantes ont été testées avec succès. Cette année le défi sera de l’adapter à un gilet.
Besoins : Electroniciens, codeurs, ingénieurs et techniciens son et lumière, corps médical, designer…

Projet 14 : Fabriquer un fauteuil roulant mono roue (type Joëlette) en bambou
Contact : Thomas Mazurié (thomas.mazurie@gmail.com) en partenariat avec le Handilab
Description : L'idée de la Joëlette est de proposer à un public paraplégique enfant ou adulte un moyen de transport offrant des possibilités de mobilité supérieures à un fauteuil conventionnel. La locomotion du fauteuil est faite par un ou deux porteurs. Lors du Science Hack Day, l’idée consiste à fabriquer une Joëlette en bambou, plus simple, plus légère et moins coûteuse que les produits commerciaux. On peut aussi envisager un système de traction derrière un vélo. On privilégiera le réemploi de vélos, fauteuil de jardin, etc...
lien vers la Joëlette commerciale, pour ce faire une idée :
Besoins en compétences : Modélisation 3D, mécanique, bricole.

 
Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot haxfof ?

Fil RSS des commentaires de cet article